Changements climatiques

Une démarche cohérente avec notre Agenda 21 local

Depuis 2014, la MRC des Sources met en œuvre l’Agenda 21, qui guide l’ensemble des planifications, des projets et des actions de la collectivité. La lutte aux changements climatiques et la protection de l’atmosphère, la préservation des milieux et des ressources ainsi que l’épanouissement et le bien- être de la collectivité y sont présentés comme des finalités du développement territorial. Les aléas climatiques sont susceptibles d’affecter ces finalités et il importe de bien connaître la direction et l’ampleur de ces changements afin d’en atténuer les risques.

L’influence de l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre (GES) sur le climat et l’inévitabilité de cette influence font l’objet d’un large consensus au sein de la communauté scientifique et des instances politiques internationales. Au-delà des augmentations prévues des températures moyennes, la hausse des concentrations de GES affectera plusieurs autres variables climatiques, dont les précipitations et les vents. La MRC des Sources aura donc à composer avec des changements qui toucheront le milieu naturel, le cadre bâti, la population et les activités socio-économiques.

L’adaptation aux changements climatiques est un processus par lequel les communautés et les écosystèmes s’ajustent afin de limiter les impacts négatifs et voir même, de profiter des bénéfices.

Plan d’adaptation aux changements climatiques

Le plan d’adaptation aux changements climatiques vise à identifier les risques des aléas pour pouvoir atténuer leurs impacts. Suite à une analyse de risques approfondie, un nombre restreint d’axes d’interventions, jugés prioritaires pour la région des Sources sera choisi, afin de rendre la mise en œuvre de ce premier plan réalisable avec les ressources disponibles. En continuité avec la mise en œuvre de l’Agenda 21 de la MRC des Sources, le plan d’adaptation aux changements climatiques (PACC) sert de point de départ à la refonte et à l’ajustement des planifications territoriales touchant à la santé et au bien-être des personnes, notamment celles concernant la sécurité incendie, la sécurité civile et la gestion des cours d’eau.

Ce premier plan d’adaptation aux changements climatiques constitue le point de départ d’une démarche qui sera bonifiée au fil des années. Au rythme de l’acquisition des données sur le climat, sur les risques et sur les vulnérabilités du territoire, les mesures d’adaptations pourront être revues et bonifiées.

Pour en savoir plus sur le dossier.